Welcome in the Hunters of Dreams Alliance
 
HomeFAQRegisterLog in

Share | 
 

 "Chasseurs de Rêves" by Tamaya

View previous topic View next topic Go down 
AuthorMessage
Andhromede
Admin
avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 2011-12-22

PostSubject: "Chasseurs de Rêves" by Tamaya   Thu 28 Mar 2013 - 16:05

J'ai retrouvé ce texte sur JOL et comme tu ne l'as pas posté ici Tam, je le fais pour toi ! (MP moi si tu veux que je l'enlève).

Quote :
*Dans les landes glacées de Snowdonia, il existe une vieille masure en ruine, battue par les vents. Malgré cela, il est fréquent d’y voir la lumière tremblotante d’une bougie ou celle, plus éclatante d’une bonne flambée dans l’âtre de la cheminée. Théâtre de combats violents et de déferlements magiques, cette vieille masure tient miraculeusement debout. A dire vrai, elle est la demeure secrète d’une guilde de parias, d’exclus, … elle est le refuge secret des Chasseurs de Rêves. Protégée par les plus puissants sorts des répertoires magiques des Chasseurs de Rêves, elle abrite aussi l’un de leurs secrets les mieux gardés : un esprit l’habite, un spectre du passé, … le fantôme d’un mercenaire veille à jamais sur ce lieu ressource de biens des chasseurs. C’est aussi le lieu où les chasseurs aiment à confier leurs pensées, leurs âmes et leur destin. Gît dans un coin de cette vieille masure, enterré, un vieux coffret empli de parchemins. Nombre de chasseurs y laissent là, trace de leurs passages. Vous qui lisez ce vélin, sachez que je suis Tamaya de Vistulys, et aujourd’hui, je vais vous faire découvrir certains de ces parchemins. Il est possible que certains de ces secrets soient tels que plus jamais, vous ne pourrez croiser un chasseur sans un frisson ( de peur ? d’excitation ? … ) mais vous avez pris le risque de les lire, vous en assumerez donc les conséquences.*

- Mon nom est Tamaya Vistulys, Tamaya de Vistulys serait plus juste mais dans cette région, les gens ont tendance à réduire et raccourcir les noms. Je couche sur ce parchemin mes souvenirs, afin que, même disparue, il reste une trace de qui je suis, de qui nous étions et du sang que nous avons versé pour Camelot la maudite.

*Attiré par la lueur vacillante dans la nuit, une ombre se glisse dans la chaumière en ruine. Continuant d’écrire, la jeune femme ne semble pas s’en être rendue compte. Alors que l’ombre s’approche de la table, elle relève la tête et commence à incanter. La nuit est déchirée par une explosion. Dans la vielle chaumière en ruine, un corps fumant gît au pied de la magicienne. Un jeune celte vient de mourir seul, loin des siens. La magicienne reprend son récit, des larmes se mêlant au sang sur le vélin*

- Encore un jeune fou qui m’a cru sans défense. Son sang mêlé au mien sur ce parchemin viendra rappeler à tous que nous n’avons pas failli dans la défense de notre royaume malgré le rejet dont nous sommes victimes.
- On me dit bretonne, je me sais d’ailleurs
- On me dit thaumaturge, je me sais humble serviteur de Mère Nature, utilisatrice de son feu sacré
- On me dit Chasseurs de rêves, assurément je le suis. Nous sommes peu nombreux, si peu mais si vaillants, rejetés par beaucoup qui suivent la lumière, trop indépendants, trop irrespectueux des convenances, membres des ombres…. Combien d’entre nous gisent dans des tombes oubliées des hommes et des dieux, victimes de l’incompréhension de leurs semblables ?

*Le froid se fait un peu plus vif. D’un geste, la thaumaturge enflamme un fagot dans la vielle cheminée à moitié effondrée. Au loin, un loup hurle à la lune, envoyant au firmament l’affirmation de son existence. Pendant quelques instants, la thaumaturge suspend son geste et écoute les bruits de la nuit. Sans doute rassurée, elle reprend son récit*

- Camelot, … ville de lumière disent ils… ville des ombres honteuses pour moi … Dans ses sombres ruelles, nos détracteurs fourbissent leurs armes… j’entends encore leurs mots, plus terribles que les haches vikings ou les flèches elfiques. Pourtant, parmi les nôtres, de vaillants paladins côtoient les éclaireurs en premières lignes, les clercs mêlent sang et sueur avec les mercenaires… Nos couleurs ont flotté sur les forts des vertes prairies d’Emain Macha, nos soldats sont morts pour la gloire d’Albion .. mais rien n’y fait… les chasseurs sont toujours regardés avec méfiance… Que leur font ils donc ?

*Un tocsin, soudain, résonne dans les collines enneigées. La garnison de Caer Hurbury, assiégée, demande du renfort. Proche du fort, la thaumaturge se lève, soupire, range précautionneusement son vélin et attrape son bâton. Tout en vérifiant ses composants de sorts, elle prononce des mots dans une langue ancienne et oubliée, alertant par la même l’ensemble des chasseurs*

- Amis chasseurs, alerte ! Des ennemis sont annoncés aux portes de nos forts … on réclame votre sang et vos larmes pour repousser l’envahisseur. En chasse rêveurs ! Qu’ils goûtent à la fureur de nos lames et à la chaleur du feu sacré de Mère.

*Le silence des terres glacées de Snowdonia est brisé par le fracas des armes, les explosions, le crépitement du feu…. A ces bruits de combats, viennent s’ajouter les gémissements des blessés et les râles des mourants. Caer Hubury est en flamme, ses portes détruites, ses gardes éliminés pour la plupart mais l’étendard du Graal flotte toujours fièrement sur les remparts en ruine. Entourée de chasseurs, de ses pairs et de ses guides, la fière thaumaturge, harassée et terrassée de fatigue, regarde au loin les hordes vikings retraiter péniblement. Sur son visage brûlé par les sorts, marqué par les coups coulent des larmes de sang*

- Cela ne finira t il donc jamais ? … Combien ? ….. Combien de morts cette fois ci encore ?

*jetant un coup d’œil dans la cour jonchés de cadavres mêlés des deux royaumes et devant les portes mis à bas, elle laisse les larmes redoublées*

- Déesse Mère, comment est ce possible ? pourquoi ? la fine fleur de nos jeunesses respectives gît ici et la … le sang qui coule est de la même couleur alors pourquoi ? Ils envahissent nos terres, nous brûlons les leurs, violant un peu plus votre terre sacrée … sans jamais que cette guerre n’ait de cesse …

*Soupirant de plus belle, elle se détourne du lieu du massacre, laissant la terre boire le sang des héros tombés*

- Amis rêveurs, je me retire ce jour de ce château. Encore une fois, notre sang a coulé, encore une fois nous avons fait joué l’épée et la clef de notre emblème … Encore une fois, notre aide sera dénigrée, minimisée… pourtant, dans le sang et dans les larmes, nous avons gagné le droit d’être ce que nous sommes, des chasseurs de rêves … Paria .. ainsi nous appellent ils… pourtant je vois bien des nôtres allongés à jamais sur les pentes de ce château… je suis si fatiguée de devoir m’expliquer à chaque fois…. Sachez que je tiens une chronique qui nous rendra je l’espère justice ! Ainsi, dans cette folie, notre place et notre sacrifice seront à jamais immortalisés ! Les rêves qui nous habitent, qui nous unissent dans nos différences seront ainsi à jamais gravés !

*La thaumaturge descend lentement les escaliers branlants. Franchissant enfin les portes, dans un dernier souffle, elle murmure une dernière parole, puis incante dans cette langue étrange qu’elle utilise pour puiser sa puissance magique et disparaît*

- Vous me trouverez dans la vieille masure abandonnée. Je dois me reposer. Ces combats m’épuisent de plus en plus. A bientôt rêveurs, que le feu sacré guide vos rêves.

*Le feu s’éteint doucement dans l’âtre quand la thaumaturge revient enfin dans la vieille chaumière en ruine. Sale et épuisée, elle sait devoir placer des protections magiques avant de pouvoir goûter à un repos mérité. Enfin, alors que le foyer diffuse encore une douce chaleur, reposée, elle reprend son vélin et continue son récit*

- Me voici de retour de nos combats incessants… Je suis lasse de ces tueries, de ces massacres … pourtant je sais que c’est le prix à payer pour qu’enfin, nous soyons reconnus à la juste mesure qui doit être la notre. Notre combat est noble même si dans les ombres, notre combat est juste même si nos méthodes sont brutales…

*Reflétant sans doute l’état d’esprit de la thaumaturge, son écriture se fait plus vive, plus fiévreuse*

- Mais qui sont ils donc ces donneurs de leçon qui nous dénigrent dans le doux confort de leurs alcôves à Camelot ? Ont ils seulement perdu un ami au combat ? Ont ils déjà mis en terre des enfants, leurs enfants … tués au combat ou massacré dans leur sommeil … Ô Déesse Mère, comme j’aimerais effacé de ma mémoire les visages et les cris d’agonies de nos morts … oublier les visages des ennemis tués, assassinés.. effacer l’odeur entêtante du sang, de la chair brûlée ou pourrissante… Je ne rêve plus, Mère Déesse, pardonne moi … Aujourd’hui mes nuits sont peuplées de mes cauchemars et souvent, je ne sais plus si je dors ou si je vis mes cauchemars.

*Dans l’aube finissante de ce nouveau jour, l’attention de la thaumaturge est attirée par un bruit extérieur. Le grognement d’un loup résonne sur le pas de la porte. Soudain, dans un craquement sinistre, le battant branlant s’effondre et une bête énorme franchi le seuil. Prise de court, la thaumaturge est assaillie par le bête tandis que s’élève à l’extérieur une incantation.*

- par la sainte Lumière de Camelot, meurs traîtresses à notre saint royaume d’Albion !

*Prise dans un maelström de sorts, mordue au sang par la bête, empoisonnée par les sorts jetés par le sorcier, la thaumaturge pense sa dernière heure venue. Un instant, elle pense abdiquer et se résigner à la mort. Tombant au sol, son regard est attiré par la flamboyance de sa cape. Les couleurs chatoyantes de celle-ci lui remémorent le fondateur de son ordre, ses rêves et ses espoirs… *

- Aivnar… mon ami … je n’ai pas le droit d’abdiquer… non ! jamais ! ! Ton rêve est le notre et mourir aujourd’hui serait trahir ton souvenir.

*Faisant abstraction de la douleur, ignorant les morsures du loup et l’acide rongeant ses bronches, la thaumaturge se relève et incante rapidement. La vieille masure s’embrase, un torrent de flammes s’écoule par delà les murs effondrés. Un gémissement sourd s’élève dehors et une horrible odeur de chair brûlée vient se répandre. Enfin débarrassée de la bête, la thaumaturge incante de plus belle, laissant le chagrin et la fureur envahir son esprit et déchaîner leurs violences*

- Ainsi, même ici, même maintenant, même après les combats de cette nuit, ils nous refusent le droit d’être différent…

*Quand enfin, l’enfer déclenché se calme il ne reste rien de l’assaillant et de son malheureux animal de compagnie. Paradoxalement, la vieille masure ne semble pas avoir souffert du duel magique dont elle vient d’être le théâtre. A bout de souffle, la thaumaturge ramasse la cape qui lui a donné de la force de son combat. Elle se remémore les paroles de son ancien maître de guilde avant de les coucher sur le vélin magiquement protégé lui aussi*

- « La Croix; elle découpe l’espace en quatre;
Or, quatre correspond au nombre des saisons, des éléments, des points cardinaux, des phases lunaires.
Quatre c’est encore les deux équinoxes et les deux solstices, les âges de la vie (enfance, jeunesse, maturité,
vieillesse) ou les moments du jour (aube, midi, crépuscule, nuit). En son axe vertical se représente le ciel et
l’axe horizontal, la terre, suggérant ainsi la notion d’un carrefour reliant les chemins de la vie et de la mort. »
- « L'épée; symbole de l'état militaire et de sa fonction, la puissance... destructrice ou constructrice. Symbole de Guerre Sainte, avant tout une guerre intérieure. Attribuée aussi à la parole par son double tranchant... »
- « La clef; aspect diurne et nocturne du pouvoir.
Posséder la clef donne accès à une demeure spirituelle, à un degré initiatique.
Symbole du mystère à percer, de l'énigme à résoudre, de l'action difficile à entreprendre; Les étapes conduisant à l'illumination et la découverte. »

*Ecrire semble redonner vie à la jeune femme. Après avoir couché les mots de son mentor, elle sourit doucement et d’une belle écriture, couche les siens*

- Les explications d’Aivnar guide les chasseurs depuis des lunes… J’ai toujours cru en ses écrits mais j’ai mon raisonnement. C’est en cela que les chasseurs se distinguent. Nous acceptons l’autre pour ce qu’il est et ce qu’il croit. Nous ne tenons pas notre vérité comme étant LA vérité. En cela, nous différons des adorateurs de la lumière. Mère Nature nous apprend à vivre nos différents comme une force et non comme une faiblesse. Camelot le sait et pour cela, Camelot nous hait.

*A nouveau, s’élève dans les airs cette langue étrange qui accompagne chacun des sorts que lance la thaumaturge*

- Amis rêveurs, la Clé est le savoir, l’Epée est le pouvoir. Les couleurs Blanches et Rouges représentent l’innocence qui nous habite et le sang que nous versons. Tels sont les symboles qui guide ma vie. Les oublier serait renoncer, les renier serait trahir.

*A l’énoncé de ce serment de sang renouvelé, le vélin s’enflamme. La flamme brûle sans chaleur quelques instants puis, doucement, s’éteint, laissant intact le parchemin désormais magiquement scellé. La magicienne le prend et vient doucement le poser, au coté d’autres, dans un petit coffret. Une fois le coffret fermé, celui ci est replacé dans un trou soigneusement dissimulé dans un coin de la masure*

- Repose en paix, mon ami. Encore une fois, je te confie mon âme et mes douleurs. Puisses tu les protéger comme tu le fais si bien.

*La magicienne incante et disparaît. Le silence n’est plus troublé que par le bruit du vent s’engouffrant dans par les ouvertures délabrées de la vieille masure. Dans un coin, comme gravé dans la pierre, un message averti les personnes de passage.*

- « Ceci est la dernière demeure d’un vieil ami et le début d’un rêve. Nul ne sait où il dort mais si son âme doit demeurer quelque part, c’est ici, dans cet endroit choisi par moi et si son cœur n’est pas ici, c’est qu’il voyage en compagnie du mien, à jamais lié par les liens de l’amitié unissant un mercenaire et une thaumaturge. Ceci est la demeure des Chasseurs de Rêves. Troublez là et vous en subirez le courroux»

Par Tamaya de Vistulys
Back to top Go down
http://chasseursdereves.forumgratuit.org
Tamaya
Guild Master
avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 2012-01-04

PostSubject: Re: "Chasseurs de Rêves" by Tamaya   Fri 29 Mar 2013 - 7:38

j'ai d'autres textes que je peux mettre ici .. y compris celui qui a gagné le concours RP organisé Mythic en 2008... je les posterai dans le WE.
Back to top Go down
Andhromede
Admin
avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 2011-12-22

PostSubject: Re: "Chasseurs de Rêves" by Tamaya   Fri 29 Mar 2013 - 9:46

Bonne idée oui, je le cherchais justement celui la ! ^^
Back to top Go down
http://chasseursdereves.forumgratuit.org
Sponsored content




PostSubject: Re: "Chasseurs de Rêves" by Tamaya   

Back to top Go down
 
"Chasseurs de Rêves" by Tamaya
View previous topic View next topic Back to top 
Page 1 of 1
 Similar topics
-
» Les chasseurs de trésors reviennent
» Chasseurs Éternels
» Les MONSTRES : Les Chasseurs de monstres
» Colonel du 16 Chasseurs
» Chasseurs orques

Permissions in this forum:You cannot reply to topics in this forum
Chasseurs de Rêves :: Artistic / Artistique :: Backgrounds-
Jump to: